Queers contre le « Pinkwashing » israélien !

Nous dénonçons le « pinkwashing » en tant que politique de l’Etat colonial israélien. Il vise à solidariser les LGBT du monde entier avec son projet de nettoyage ethnique en vendant une fausse image « gay-friendly » d’Israël, et en particulier Tel-Aviv.

Israël n’est ni un paradis pour les LGBT, ni la « seule démocratie du Moyen-Orient ». Israël est une entité coloniale et raciste, et le poste avancé des pays impérialistes dans la région.

Le pinkwashing s’appuie sur le nationalisme et le racisme qui gangrène une partie de la communauté LGBT dans les pays impérialistes, notamment le discours arabophobe qui sous-entend que tout arabe est homophobe.

Pour notre part, nous rejetons le pinkwashing pour ce qu’il est : un outil de promotion du colonialisme. Par ailleurs, nous soutenons le droit inaliénable à la résistance palestinienne pour la libération de sa terre de la Mer au Jourdain.

Nous soutenons en particulier nos sœurs et frères de « Palestinian Queers for Boycott, Divestment & Sanctions » qui se battent pour la justice en Palestine occupée et dans la diaspora.

Nous combattons les tentatives, ici en France, qui visent à solidariser les LGBT avec la cause sioniste et toutes autres causes chauvines et réactionnaires.

Nous refusons de servir de justifications au colonialisme tout comme au racisme.

Stop à l’homonationalisme ! Stop au pinkwashing !

Queers vénères et sans frontières !

toronto-trans-march-2012-21Le pinkwashing israélien en image : ICI

Publicités

Jean-Luc Moudenc : homophobe !

Alors que le maire de Toulouse, Jean-Luc Moudenc, développe une politique de plus en plus répressive et sécuritaire, celui-ci tente de se redorer son image dans la communauté LGBT. Et c’est depuis de nombreux mois à grand coup de déclarations et d’articles de presse.

Il est de bon ton de rappeler, pour cette occasion, que Jean-Luc Moudenc s’est illustré par ses différentes prises de position contre l’égalité des droits et sa participation active à La Manif Pour Tous durant tout le printemps 2013.

Du coup, nous sommes heureux de voir fleurir dans les rues de Toulouse, quelques stickers qui rappelent une vérité…