Les enculéEs contre la police !

Toulouse, le 22 novembre 2014

Pour faire du 22 novembre une journée nationale et internationale contre les violences policières.

Les trans’, les gouines, les biEs

Et les pédales contre la flicaille !

Les enculéEs détestent la police !

En juin dernier, nous avons dénoncé la présence du FLAGasso (association de flics gays et lesbiennes) dans la Marche des Fiertés. Avec succès, nous les avons viré du cortège. Parce qu’on ne voulait pas de flics! Ni dans nos luttes, ni dans nos vies. On écrivait: « La police mutile et tue. La police expulse. La police réprime. La police discrimine. La police harcèle. »

Depuis plusieurs semaines, nous sommes parmi celles et ceux qui manifestent dans les rues de Toulouse en hommage à Rémi Fraisse (tué par la police dans la nuit du 25 au 26 oct. sur la Z.A.D du Testet) et pour dénoncer les violences policières. Et nous continuerons tant que la police s’acharnera à faire son boulot -toujours plus armée, toujours plus déterminé à mater nos révoltes. L’assassinat de Rémi n’est pas un cas isolé, ni une « bavure » comme se prête à le dire le gouvernement. La police tue et en toute impunité, bras droit d’un État violent et meurtrier.

Rémi n’est pas le seul. N’oublions pas touTEs les autres victimes. Celles dont on parle moins et qui font moins de bruit : les trans’1, les gouines, les pédales, les meufs, les non-blanchEs, les queers, les prolos, les putes, les précaires, les sans-papièrEs, etc. Ces minorités qui subissent au quotidien les emmerdes avec la justice et les violences policières, reflet de politiques conservatrices et répressives. Qui sont agresséEs, humiliéEs, insultéEs, victimes de sexisme, de racisme, violéEs, passéEs à tabac, tuéEs par les forces de l’ordre. Dans un silence de plomb, la plupart du temps. Il y a deux jours par exemple, le 20 novembre, c’était le TDoR : « Le jour du souvenir trans », qui commémore les centaines de personnes trans’ assassinéEs chaque année, notamment sous les coups de la police.

Mercredi soir dernier, rafle de travailleuses du sexe sans-papièrEs au bois de Boulogne à Paris : cinquante personnes arrêtées et menacées d’expulsions. Et rien qu’à Toulouse ces derniers mois, autour des meufs, transpédésgouines et putes : les travailleuses du sexe ne peuvent plus bosser là où elles en avaient l’habitude, sous peine d’amendes ; Trois camarades trans’ dont un non-blanc passé à tabac par les flics se sont fait violemment interpeller suite à un contre-rassemblement en septembre. Parmi ellEux, une copine trans’ travailleuse du sexe précaire s’est vu condamner par la justice à une peine d’amende de 1600 euros qu’elle doit encore payer ; Un copain trans’ et une copine gouine matraquéEs par les flics lors du contre-rassemblement à Jour de colère en avril dernier ; Un pote queer s’est fait tirer dessus au flashball sur le visage pendant l’expulsion illégale d’un squat le 21 avril ; Une copine gouine victime d’un tir de flashball dans la jambe par un CRS à la dernière manifestation du 08 novembre…

Alors aujourd’hui encore, nous sommes dans la rue : plus visibles et flamboyantes que jamais ! Pour gueuler notre haine de la flicaille et de l’État. Et parce qu’aussi, il y en a marre d’entendre des militants gars blancs hétéros cis2 gueuler aux flics « Sales pédés! Bande d’enculés! » alors que nous sommes juste là, à coté. Si tu n’avais pas encore compris, « pédé » est une insulte que nous nous réapproprions fièrement et que nous revendiquons comme identité politique face à la violence du système hétérosexiste et patriarcal. Les enculéEs aussi, détestent la police !

Pour que cette lutte et toutes les autres n’oublient pas d’être anti-sexistes, anti-racistes, anti-LGBTQIphobes.

Sous le noir de nos habits, des paillettes !

Tract distribué par RIPOSTE RADICALE – collectif transpédébigouines non-mixte

1 Personne dont l’identité de genre ne correspond pas au genre assigné à la naissance.

2 Personne en accord avec son genre assigné à la naissance correspond . Autrement dit, personne qui n’est pas trans’.

unnamedBanderole lors de la manifestation du 22 novembre 2014 à Toulouse

Publicités

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s